«Guerre du piétonnier»: casse-tête et ping-pong bruxellois

«Guerre du piétonnier»: casse-tête et ping-pong bruxellois

Les jours qui viennent pourraient dire à quoi va ressembler le piétonnier bruxellois. Mais cela n’enlève rien au constat : ce dossier recèle nombre de maux dont la Région bruxelloise, et plus globalement la Belgique, souffrent.

L’illustration a été donnée deux dimanches consécutifs sur les plateaux de télé. Ainsi donc, entend-on un dimanche Yvan Mayeur, le bourgmestre de Bruxelles, juger «  inqualifiable  » que les tunnels ne sont toujours pas rouverts trois mois après leur fermeture (il vise la Région).

Le dimanche suivant, c’est Didier Gosuin, ministre bruxellois de l’Economie, qui implore le bourgmestre de Bruxelles de modifier son piétonnier.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct