lesoirimmo

La «Lettre d’Ivan De Vadder» sur le cordon sanitaire en Flandre: la lampe du braconnier

La possibilité donnée à Tom Van Grieken, président du Vlaams Belang, de s’exprimer sur les chaînes de télévision et de radio ou dans les pages des quotidiens flamands n’est pas au goût de certains médias et partis francophones.
La possibilité donnée à Tom Van Grieken, président du Vlaams Belang, de s’exprimer sur les chaînes de télévision et de radio ou dans les pages des quotidiens flamands n’est pas au goût de certains médias et partis francophones. - VRT

Comme un lapin dans la lampe du braconnier. C’est parfois la position des politiciens, mais aussi celle de certains journalistes francophones quand il s’agit de débattre de la présence d’un parti d’extrême droite. Et encore, si c’était avec un étonnement bienveillant vis-à-vis d’une situation inconnue aux francophones mais, de temps en temps, ce comportement évolue en cécité…

A chaque incident qui peut être lié à l’existence du Vlaams Belang, des journalistes et des politiciens francophones montent à l’assaut. Comme si tous les partis et médias flamands lui résistaient insuffisamment, à ses mandataires et à ses expressions. Comme si l’enclave wallonne s’identifiait à ce petit village « peuplé d’irréductibles Gaulois qui résistent encore et toujours à l’envahisseur ». Tandis que le reste de l’Europe s’est laissé emballer.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct