lesoirimmo

«Méduse.s»: l’empouvoirement des femmes, ça pique!

Méduse, l’histoire d’une femme punie parce qu’elle a été violée.
Méduse, l’histoire d’une femme punie parce qu’elle a été violée. - Alice Piemme

On ne peut pas dire qu’elles aient bonne réputation ! Gluantes, urticantes, tentaculaires, envahissantes : les méduses suscitent généralement le dégoût, voire l’effroi. Sans compter qu’elles tiennent leur nom de Méduse, personnage mythologique, mi-femme, mi-monstre, affublée de cheveux de serpents, d’écailles et d’un regard qui pétrifie. On a connu plus vendeur ! Du Caravage à Cellini, on ne compte plus les représentations horrifiantes de sa tête tranchée tout auréolée de reptiles. Même Freud s’en est emparé pour faire un parallèle entre sa décapitation et l’angoisse de castration de l’homme, soit le symbole de la peur du sexe féminin.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct