lesoirimmo

Interdire l’usage des robots tueurs est devenu une urgence

Le drone kamikaze Kargu-2, fabriqué par la société turque STM.
Le drone kamikaze Kargu-2, fabriqué par la société turque STM. - D. R.

C’est une première et elle inquiète. Divulgué par la revue New Scientist, ce lundi, un rapport de 500 pages de l’Onu sur la situation en Libye, publié le 8 mars dernier, révèle qu’un an plus tôt, un drone kamikaze Kargu-2, fabriqué par la société turque STM, aurait ciblé des humains sans qu’aucun ordre ne lui ait été donné en ce sens. Utilisé par le gouvernement d’union nationale libyen, le drone autonome a visé des soldats du maréchal Haftar, chef de l’autoproclamée armée nationale libyenne, lors de combats entre les deux parties, détaille le rapport onusien. Un drone armé a « pris en chasse une cible humaine » alors en train de battre en retraite, sans la moindre communication électronique avec les forces libyennes, assure le rapport qui ne précise pas si un combattant visé par la machine a été blessé ou tué.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct