lesoirimmo

Un cadre pour la restitution des œuvres d’art coloniales

En 2019 dans l’exposition «IncarNations» à Bozar, une salle était consacrée au projet de restitution du musée régional de Dundo dont de nombreuses oeuvres ont disparu pendant la guerre civile angolaise (1975-2002).
En 2019 dans l’exposition «IncarNations» à Bozar, une salle était consacrée au projet de restitution du musée régional de Dundo dont de nombreuses oeuvres ont disparu pendant la guerre civile angolaise (1975-2002). - D.R.

Dans toute l’Europe et surtout au sein des anciennes puissances coloniales, une réflexion s’est amorcée à propos du sort à réserver aux collections d’œuvres d’art acquises dans les contextes coloniaux. En France, Emmanuel Macron a commandé un rapport sur le sujet à Felwinne Sarr et Bénédicte Savoy, qui a mené à la restitution au Bénin de 26 objets appartenant au trésor du roi Behanzin et au rapatriement au Sénégal du sabre de El Hadj Omar. Aux Pays Bas, en Allemagne, des réflexions similaires se développent, dans la foulée d’une nouvelle lecture du fait colonial, des restitutions sont en cours.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct