lesoirimmo

Dans les coulisses du «Dernier métro» restauré: un must

Ebloui par le talent de Gérard Depardieu, acteur emblématique de son époque, François Truffaut voulait être le premier réalisateur à le mettre en scène face à Catherine Deneuve.
Ebloui par le talent de Gérard Depardieu, acteur emblématique de son époque, François Truffaut voulait être le premier réalisateur à le mettre en scène face à Catherine Deneuve. - D.R.

Dans l’entretien qu’il donne pour enrichir le dossier de presse du Dernier métro, François Truffaut déclare : «  Mon genre habituel, naturel, c’est la comédie dramatique qui mêle des choses gaies et tristes sans que l’on sache très bien au tournage de quel côté penchera finalement la balance. Le dernier métro appartient à ce genre. Par sa construction, ce film se rapprochera de La nuit américaine. Il se déroule dans les coulisses du monde des comédiens, comporte cinq ou six rôles d’importance à peu près égale. On y trouve les unités classiques de temps, de lieu, d’action que l’on aime pratiquer en France. Le ton général paraîtra moins détendu que celui de La nuit américaine car l’histoire se passe sous l’Occupation, en 1942. Elle commence deux semaines avant que les Allemands passent la ligne de démarcation et envahissent la zone libre.  »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct