Le «dossier rouge» des frères Abdeslam classé: il existe des dizaines d’autres cas

Les moyens pour suivre les frères Abdeslam ont manqué. Ce sont les conclusions du second rapport du Comité P. Comment est-ce possible ? Comment ce rapport est-il tombé entre les mains de la presse ?

C’est le deuxième rapport intermédiaire du Comité P. Il était assez confidentiel. Le premier rapport concernant la surveillance des frères Abdeslam avant les attentats de Paris donnait déjà le ton. Ici, il s’agissait de pointer tous les dysfonctionnements. Ce rapport n’avait pas vocation à être publié mais il pouvait être consulté par quelques personnes. Nous avons eu vent de quelques éléments.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct