lesoirimmo

Décès de Sabrina et Ouassim: une affaire qui relance le débat sur les courses-poursuites policières

d-20170510-3EME87 2017-06-15 21_05_50

Aujourd’hui, quand je vois quelqu’un qui roule sur une moto en baskets, je me dis qu’au moins, à lui, on lui a laissé une chance. Ma fille à moi, on ne lui a pas laissé de chance. » Quatre ans après les faits, Naïma E.B., continue d’évoquer sa fille avec des nœuds dans la voix. Le soir du 9 mai 2017, Sabrina E.B. (20 ans) circulait sur une moto avec son ami Ouassim T. (24 ans), dans le quartier de Flagey. Une voiture de police la zone Bruxelles-Capitale-Ixelles décidera de les prendre en chasse en vue d’effectuer un contrôle, constatant « une vitesse inadaptée et le manque d’équipement des deux personnes sur la moto ». Les jeunes gens ne portaient visiblement pas les chaussures « réglementaires ». Deux autres véhicules se joindront à la course-poursuite, puis encore un autre, conduit par un policier de la brigade canine, alerté par radio de l’événement. La traque se poursuivant sur l’avenue Louise, il viendra positionner son véhicule au milieu de la chaussée, à la sortie du tunnel Bailli.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct