lesoirimmo

Royaume-Uni: de nouvelles accusations de racisme éclaboussent la reine Elizabeth II

Elizabeth II vit un paradoxe: favorable idéologiquement à la décolonisation, elle reste marquée comme toute sa génération par le souvenir de l’empire dans lequel elle a grandi.
Elizabeth II vit un paradoxe: favorable idéologiquement à la décolonisation, elle reste marquée comme toute sa génération par le souvenir de l’empire dans lequel elle a grandi. - reuters

Nouveau scandale à la Cour d’Angleterre ! D’après des documents officiels publiés mercredi par le quotidien The Guardian, les conseillers de Sa Majesté avaient interdit aux « immigrés de couleur et aux étrangers » d’occuper des postes administratifs au Palais au moins jusqu’à la fin des années 60. Les « coloured », selon l’expression consacrée à l’époque, avaient seulement le droit d’être employés aux fonctions de valets, chambrières ou jardiniers.

Plus grave d’après le Guardian, Buckingham Palace avait négocié une clause d’exemption – toujours en vigueur à ce jour — aux lois contre les discriminations raciales et sexuelles. Ces révélations d’un titre de gauche ouvertement républicain sont d’autant plus embarrassantes pour l’institution monarchique qu’elles sont fondées sur des documents officiels déposés aux archives nationales.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct