lesoirimmo

Israël sans Netanyahou mais avec une majorité bancale

Binyamin Netanyahou à la Knesset, mercredi, après l’élection du nouveau président israëlien. Exit donc, «Bibi»? Difficile à croire...
Binyamin Netanyahou à la Knesset, mercredi, après l’élection du nouveau président israëlien. Exit donc, «Bibi»? Difficile à croire... - Reuters

Un gouvernement israélien sans Binyamin Netanyahou ! Bien des Israéliens doivent sans doute se pincer pour y croire. Voilà tout de même douze pleines années que le chef du Likoud dirige le pays et qu’il monopolise toutes les lumières médiatiques, arborant un jour son sourire satisfait pour annoncer une bonne nouvelle, puis le lendemain un air sombre pour évoquer une menace des plus alarmistes.

Exit donc, « Bibi » Netanyahou ? Difficile à croire. L’homme cultive avec talent et opiniâtreté l’art de la survie politique, et les observateurs n’osent exclure un retour même rapide à la faveur d’une crise aiguë comme Israël en connaît plus souvent qu’à son tour. En attendant cette possible renaissance, le nouvel exécutif israélien consistera en un assemblage de partis très disparates, qui semble à première vue assez bancal.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct