lesoirimmo

Les Francophones pourront planifier l’offre de différentes spécialités médicales

Les Francophones pourront planifier l’offre de différentes spécialités médicales
PhotoNews

Forme-t-on suffisamment de médecins pour rencontrer les besoins de santé des francophones de Bruxelles et de Wallonie ? Et forme-t-on suffisamment de généralistes et/ou de spécialistes dans toutes les branches de la médecine ? Les questions font l’objet d’incessantes polémiques communautaires depuis une quinzaine d’années. On sait que la première – combien de médecins nécessaires pour soigner les francophones – est à nouveau au centre d’un grand marchandage politique entre Flamands et Francophones. Alors que la pénurie est avérée, alors que la pandémie a démontré les manquements du système actuel, la question reste bel et bien pendante. Soit.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct