lesoirimmo

Le vrai ou faux: faut-il redouter une pandémie de grippe aviaire H10N3 chez l’homme?

Chez les oiseaux d’élevage, où il a été détecté dès 2002, le H10N3 est un virus à faible pathogénicité, c’est-à-dire qui n’entraîne que peu de signes de maladie.
Chez les oiseaux d’élevage, où il a été détecté dès 2002, le H10N3 est un virus à faible pathogénicité, c’est-à-dire qui n’entraîne que peu de signes de maladie. - EPA.

Plutôt faux

La Chine a rapporté mardi un premier cas chez l’être humain de grippe aviaire H10N3, une infection touchant principalement les oiseaux sauvages. Le patient de 41 ans originaire de la ville de Zhenjiang, dans l’est du pays, a été hospitalisé fin avril dans une unité de soins intensifs. Selon le ministère chinois de la Santé, les médecins ont fini par conclure qu’il avait été infecté par ce virus. On ignore à ce stade comment il a pu être contaminé. L’ensemble des personnes avec qui il a été en contact ont été testées par les autorités sanitaires locales et aucune infection n’a été détectée.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct