lesoirimmo

Geraint Thomas magnifie le coup du kilomètre

Thomas, le coup de maître. @News
Thomas, le coup de maître. @News

Il n’avait plus levé les bras dans la foulée de l’effort depuis le Tour de France 2018. Au sommet de l’Alpe d’Huez, lors de la douzième étape, pour être précis. En spécialiste de la poursuite qu’il a jadis été, le Gallois a retrouvé ses bonnes vieilles habitudes pour accrocher la cinquième étape du Dauphiné. Le fameux coup du kilomètre, pour noyer les sprinters dans les larmes du regret. « Rien de planifié », sourit le lauréat de la Grande Boucle il y a trois ans. « Je savais qu’il y avait des virages à la fin, j’ai senti que mon moment était venu et j’y suis allé. J’ai entendu dans mon oreillette que j’avais creusé un écart et j’ai tout donné. Pour être honnête, je ne pensais pas avoir gagné quand j’ai franchi la ligne. Le pauvre Sonny Colbrelli, il m’a dépassé tellement vite ! » poursuit-il, content de son coup. De maître, il est vrai, tant la manœuvre a trouvé la perfection dans son exécution.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct