lesoirimmo

Sous le Stetson exactement: Turner Cody, diablement attachant

Sous le Stetson exactement: Turner Cody, diablement attachant
Olivier Donnet

Il y a un an et demi, Turner Cody quittait New York et son Sidewalk Cafe, berceau de l’antifolk des Adam Green et autre Jeffrey Lewis auprès desquels on le retrouvait, pour aller s’installer à Saint Louis où son épouse a intégré une école supérieure. Alors lui s’occupe de leur fiston, il lit, joue un peu de guitare et nous dit écrire une chanson toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Quelques-unes d’entre elles se retrouvent sur ce nouvel album qu’est Friends in high places. Grosso modo son quinzième à ce jour !

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct