lesoirimmo

En 15 ans, Jupille va réduire de moitié la quantité d'eau nécessaire au brassage

Cette installation, d'une capacité actuelle de 60m3/h, est entrée dans sa première phase opérationnelle en 2019. Elle traite désormais les déchets du processus du brassage d'AB InBev pour les transformer en eau propre. "C'est comme si on traitait l'équivalent d'une piscine olympique par jour", explique Frédéric Lecler, responsable maintenance en énergie et fluides du site.

Cette eau purifiée et potable est ensuite réutilisée par la brasserie pour des applications techniques, dans le processus de nettoyage ou dans le processus de pasteurisation. Elle sert, par exemple, dans la lubrification des convoyeurs afin de faire glisser les bouteilles. Cette réutilisation de l'eau permet ainsi à l'entreprise de puiser moins dans la nappe phréatique qu'elle exploite actuellement en cas de sécheresse. Il n'est pas question, pour le moment, de ré-exploiter cette eau pour brasser de la bière.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct