lesoirimmo

Taux d’imposition mondial sur les sociétés: une mauvaise nouvelle pour l’Irlande

Le président de l’Eurogroup et ministre irlandais des Finances Paschal Donohoe a prévenu à plusieurs reprises qu’il souhaitait conserver le taux d’imposition actuel.
Le président de l’Eurogroup et ministre irlandais des Finances Paschal Donohoe a prévenu à plusieurs reprises qu’il souhaitait conserver le taux d’imposition actuel. - REUTERS.

Le président des Etats-Unis Joe Biden a beau insister sur ses origines irlandaises et promettre de revenir bientôt sur les traces de ses ancêtres, quand il s’agit de fiscalité, les amitiés passent en second. L’Irlande voit d’un mauvais œil son projet de taux d’imposition mondial minimal, qui lui enlèverait un avantage considérable : celui d’avoir un des taux les plus bas d’Europe, à 12,5 %.

Cette forte attractivité fiscale a permis au pays, encore très pauvre dans les années 1980, d’appâter les principales entreprises de la Tech et du pharmaceutique. Celles-ci se sont installées en nombre dans la capitale, créant au passage le quartier des « Silicon Docks », et continuent à y investir aujourd’hui : Google est en passe de s’agrandir, et Stripe (une plateforme de paiements en ligne) a l’intention d’apporter un millier d’emplois dans le pays.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct