lesoirimmo

Impôt minimum: un accord mondial qu’il reste à bâtir

Les ministres des finances du «G7» (Etats-Unis, Japon, Royaume-Uni, Allemagne, France, Italie et Canada) ont arrêté les premiers contours d’une réforme fiscale des entreprises importante.
Les ministres des finances du «G7» (Etats-Unis, Japon, Royaume-Uni, Allemagne, France, Italie et Canada) ont arrêté les premiers contours d’une réforme fiscale des entreprises importante. - Reuters.

C’est un accord historique et nécessaire pour écrire la suite de l’histoire de cette réforme, mais ça ne veut pas dire que c’est gagné, ce qui reste à faire est complexe avant d’obtenir un accord mondial sur une réforme de la fiscalité des entreprises, y compris l’introduction d’un taux minimum. Les ministres des finances du « G7 » (Etats-Unis, Japon, Royaume-Uni, Allemagne, France, Italie et Canada) ont arrêté les premiers contours possibles de cette réforme.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct