lesoirimmo

La chronique «Alternatives»: Quand la droite française se tire des balles dans le pied

Xavier Bertrand, le candidat de la droite le mieux placé pour l’élection présidentielle, a des raisons de faire grise mine: les sondages pour le donnent à 16%, alors que Marine Le Pen qui était à 23% est montée à 28%.
Xavier Bertrand, le candidat de la droite le mieux placé pour l’élection présidentielle, a des raisons de faire grise mine: les sondages pour le donnent à 16%, alors que Marine Le Pen qui était à 23% est montée à 28%. - Reuters

Au moins c’est clair.

Un vaste sondage de l’institut Harris Interactive pointe deux phénomènes.

Le premier : 83 % des sympathisants lepénistes – 83 % ! –, au moment où le parti d’extrême droite risque de remporter plusieurs régions françaises, dont la Provence-Côte d’Azur, se disent favorables à un coup d’Etat des militaires visant à rétablir l’ordre. L’ordre militaire s’entend.

Le deuxième : en cas d’affrontement entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron à l’élection présidentielle, une majorité d’électeurs mélenchonistes, d’extrême gauche donc, privilégieraient la victoire de Le Pen au détriment de celle de Macron.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct