lesoirimmo

Proche-Orient: Netanyahou chancelle, une semaine de tous les dangers s’ouvre en Israël

Binyamin Netanyahou chancelle, mais ses alliés ne reculent devant aucun moyen pour faire tomber la nouvelle - fragile - coalition.
Binyamin Netanyahou chancelle, mais ses alliés ne reculent devant aucun moyen pour faire tomber la nouvelle - fragile - coalition. - EPA

Décodage

Le 10 mai dernier, Israël et la Palestine s’étaient embrasés dans une flambée de violences, jusqu’à une quatrième guerre entre Israël et le Hamas, pour plusieurs raisons : les menaces d’expulsion de familles palestiniennes de Sheikh Jarrah, quartier de Jérusalem-Est ; la « Journée de Jérusalem », où les nationalistes religieux juifs devaient défiler dans les quartiers arabes de la Vieille Ville, menaçant de monter sur l’esplanade des Mosquées ; enfin, l’évacuation violente de ladite esplanade.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct