lesoirimmo

Stib: «Il faut aller en appel»

Il reste deux semaines au gouvernement bruxellois pour sortir de la crise liée à la Stib. Pour rappel, à l’initiative de Groen, soutenu par Ecolo et le PS, le comité de gestion de l’entreprise a choisi de ne pas faire appel de l’ordonnance du tribunal du travail condamnant la Société de transports bruxellois pour double discrimination. Une attitude contestée par le commissaire du gouvernement Open VLD, qui a renvoyé le dossier à l’exécutif bruxellois. Lequel peut, jusqu’au 21 juin, renvoyer la décision finale (d’aller ou non en appel) à la direction générale de la Stib. S’il ne se prononce pas, on en reste là… Et Défi « réinterrogera alors sa participation gouvernementale ». Rudi Vervoort a deux petites semaines pour sortir son gouvernement de la crise.

Faut-il aller en appel ?

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct