lesoirimmo

Concours d’entrée en médecine: face à la pénurie de médecins, le Cium met son veto

Concours d’entrée en médecine: face à la pénurie de médecins, le Cium met son veto
Dominique Duchesnes

Le Comité inter-universitaire des étudiants en Médecine (Cium) marque son opposition ferme à la mise en place d’une sélection à l’entrée des études de médecine. Après quinze mois de services hospitalier à flux tendu, la proposition d’arrêté voté par le Conseil des ministres fin de semaine dernière passe mal auprès des médecins en devenir. Très mal même.

Depuis 2017, l’accès aux études est déjà conditionné à la réussite d’un examen d’entrée. Le gouvernement fédéral estimait, à l’époque, que les Francophones n’en faisaient pas suffisamment pour respecter le quota de numéros Inami. Ces précieux sésames indispensables pour prodiguer des prestations remboursées par la Sécurité sociale. Sauf que ce simple concours est jugé trop peu efficace, tandis qu’en Flandres l’instauration d’un concours – et non plus d’un examen – limite le nombre de candidats surnuméraires.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct