lesoirimmo

«Un compromis défendable»: politiques et partenaires sociaux réagissent à l’accord interprofessionnel

Pierre-Yves Dermagne (PS), vice-Premier ministre et ministre de l’Economie et du Travail.
Pierre-Yves Dermagne (PS), vice-Premier ministre et ministre de l’Economie et du Travail. - Belga

Les syndicats et les employeurs ont dégagé un accord dans la nuit de lundi à mardi, après des heures de pourparlers, sur les dossiers sociaux sensibles qui faisaient l’objet d’âpres négociations depuis plusieurs semaines, ont confirmé les partenaires sociaux mardi à l’aube.

Le salaire minimum sera relevé et les emplois de fin de carrière seront envisageables dès 55 ans. Les pensions complémentaires demeureront possibles, mais au plus tôt dès 60 ans, et des heures supplémentaires avantageuses fiscalement pourront être prestées.

Pierre-Yves Dermagne, ministre socialiste de l’Economie et du Travail salue « une avancée majeure pour les travailleurs », alors que Thierry Bodson, président de la FGTB, a évoqué au micro de la Première « une amélioration du pouvoir d’achat des travailleurs concernés ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct