lesoirimmo

«Sons of Philadelphia»: un polar noir dans la masse

«Sons of Philadelphia»: un polar noir dans la masse

Une histoire de famille, deux cousins, deux mafias locales qui se concurrencent, un passé trouble qui ressurgit, une ville qui change, deux chronologies. C’est sur cette base que le Français Jérémie Guez va jouer dans la cour du meilleur polar américain cher à Scorsese et construit un thriller noir tendu, porté principalement et magistralement par Matthias Schoenaerts. Un film sur le temps qui passe et la fin des groupes mafieux. Un film sur les désillusions.

A 32 ans, auteur de plusieurs romans policiers et d’un premier long-métrage, Bluebird, pas passé inaperçu, Jérémie Guez s’est laissé séduire par l’univers du roman Un amour fraternel, de Pete Dexter, racontant l’histoire de deux mecs coincés dans le passé. Sa mise en scène minimaliste et stylisée à la Melville donne une profondeur aux tensions et sert à merveille les personnages blessés de son récit.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct