lesoirimmo

Ouïghours: la Vivaldi d’accord sur une résolution dénonçant un risque de génocide

Qelbinur Sidiq, une institutrice ouïghoure réfugiée au Pays-Bas, avait livré un témoignage poignant le 18 mai dernier.
Qelbinur Sidiq, une institutrice ouïghoure réfugiée au Pays-Bas, avait livré un témoignage poignant le 18 mai dernier. - D.R.

Pas simple, le parcours parlementaire d’une résolution relative à la répression des Ouïghours au Xinjiang. Un thème ultra-sensible qui avait notamment poussé l’ambassade de Chine à envoyer des courriers pressants à tous les élus. Le député Samuel Cogolati (Ecolo), auteur d’une résolution, avait par ailleurs été, avec d’autres parlementaires européens, ciblé par des sanctions chinoises en mars.

Une mystérieuse cyberattaque avait aussi empêché le 4 mai la Commission des relations extérieures d’auditionner les témoins et experts qui étaient au programme. Alors que quatre résolutions étaient présentées par différents partis de la majorité, ces auditions avaient finalement pu avoir lieu deux semaines plus tard, le 18 mai.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct