Fil info
A tour de bras tu vaccineras, surtout les plus exposés au risque
Photo News.

A tour de bras tu vaccineras, surtout les plus exposés au risque

Il est tout à fait clair que le vaccin est notre meilleure arme sur le plan médical », entame Yves Van Laethem. Au demeurant, l’infectiologue préconise de garder « encore un certain nombre de précautions pendant un mois, un mois et demi, le temps que les personnes à risque aient reçu leur deuxième dose ». Car c’est là le premier enjeu de la lutte contre l’épidémie : protéger les plus susceptibles de faire une forme grave de la maladie et éviter la surcharge hospitalière.

Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Vous désirez lire la suite ?
    1€ le 1er mois
    (sans engagement)
    J'en profite