Fil info
Davantage les citoyens tu impliqueras (surtout les jeunes)
Photo News.

Davantage les citoyens tu impliqueras (surtout les jeunes)

Depuis le déclenchement de l’épidémie, de nombreuses voix se sont élevées contre la gestion de la crise du sommet vers la base, ne laissant aucune place ou quasi à la concertation. « Je profiterais aussi de cette accalmie pour inverser le paradigme dominant dans lequel la plupart des pays se sont trouvés bloqués, c’est-à-dire favoriser une démarche ascendante plutôt que descendante, en proposant un débat sur les causes et conséquences de la crise sanitaire de manière participative et en sollicitant les parties prenantes à tous les niveaux. Ce serait une manière de promouvoir l’auto-responsabilité individuelle et collective », suggère l’épidémiologiste Yves Coppieters.

Une réappropriation que souhaite également l’immunologiste Sophie Lucas : « Mon idée, peut-être utopique, repose sur la participation citoyenne : les participants à l’étude de testing global et régulier seraient les acteurs conscients et principaux de la sortie de crise. »

Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Vous désirez lire la suite ?
    1€ le 1er mois
    (sans engagement)
    J'en profite