lesoirimmo

L’humanité aurait déjà vécu une gigantesque épidémie de coronavirus en 1889

Caricature d’une victime de la grippe russe.
Caricature d’une victime de la grippe russe. - Le Grelot

Après plusieurs pandémies de grippe au cours du XXe siècle, nous voilà confrontés à l’expansion inédite d’un nouveau coronavirus, pathogène très différent du virus influenza. Inédite, vraiment ? Pas si sûr. De plus en plus d’indices laissent penser que le monde aurait déjà affronté une telle situation à la fin du XIXe siècle. Cet événement faisant écho à 2020, c’est la grande grippe russe de 1889, aussi appelée grippe de Saint-Pétersbourg, la première pandémie documentée sous l’ère industrielle et qui n’aurait de grippe que le nom. Historiens et épidémiologistes commencent sérieusement à douter que cette catastrophe sanitaire, qui fit au moins 1 million de morts autour du globe pour 1,5 milliard d’habitants, soit véritablement l’œuvre d’un virus influenza tel que celui de la grippe espagnole de 1918.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct