lesoirimmo

Dix ans plus tard débute le premier procès Arco

Ce dossier, initié par le cabinet de conseil Deminor, est traité par le tribunal (néerlandophone) de l'entreprise de Bruxelles. Deminor a poussé pendant des années pour un accord à l'amiable, en vain. Il représente les intérêts de 2.171 coopérateurs qui disent avoir perdu au total neuf millions d'euros.

Deminor veut obtenir pour ces coopérateurs des dommages et intérêts et estime qu'ils ont été trompés car ce qui leur semblait être une épargne de bon père de famille était en réalité un investissement dans Dexia, non dénué de risques. La procédure lancée par Deminor vise Arco mais aussi Belfius (ex-Dexia Banque Belgique nationalisée en 2011 pour 4 milliards d'euros par l'Etat belge lors de la chute de Dexia), l'Etat belge et l'ancienne dirigeante d'Arco et liquidatrice du holding, Francine Swiggers.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct