lesoirimmo

Robert Vertenueil: «Les barons de la FGTB ont voulu ma tête»

Pour les élections de 2024, Robert Verteneuil inscrirait bien son nom sur une des listes du PS.
Pour les élections de 2024, Robert Verteneuil inscrirait bien son nom sur une des listes du PS. - Pierre-Yves Thienpont.

Le seul goût qui me reste dans la bouche, c’est celui de la tristesse. » La Grand-Place de Nivelles refleurit. Les terrasses parsèment l’alentour de la collégiale Sainte-Gertrude de leurs parasols, nénuphar sur la lisse étendue de pierre bleue, encore fermés. Une surface que foule Robert Vertenueil. Il y a ses habitudes.

Il y a tout juste un an, le quinqua nivellois (56 ans) payait le prix fort pour une rencontre médiatisée avec Georges-Louis Bouchez, président du MR. Cinq jours après la réunion, il était débarqué de son fauteuil de président de la FGTB. « Depuis le début de ma présidence, j’avais entamé une série de discussions avec les présidents de parti », explique-t-il. « J’ai d’ailleurs été le premier président de notre syndicat à ouvrir les portes de mon bureau au PTB. Je les ai fait rencontrer notre service d’études. Car leurs idées sur un certain nombre de sujets étaient superficielles. Elles ne tenaient pas la route. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct