lesoirimmo

Didier Reynders au «Soir»: «Le Parlement doit trancher dans le vif la question de l’indépendance de l’APD»

«Si on ne prend pas de remèdes, l’étape suivante, c’est l’exécution forcée avec des astreintes.»
«Si on ne prend pas de remèdes, l’étape suivante, c’est l’exécution forcée avec des astreintes.» - EPA/EFE.

Entretien

L’Autorité de protection des données était dans le radar de la Commission européenne, à la suite de deux plaintes, dont une dénonçant le manque d’indépendance de cette institution. En cause : la présence en son sein de membres à la fois « juges et parties ». Parmi eux : l’omnipotent Frank Robben. Peu convaincu par la réponse du gouvernement, le commissaire en charge de la Justice, Didier Reynders, a donc enclenché le plan B : une procédure d’infraction assortie d’une mise en demeure. Pour mettre clairement le Parlement face à ses responsabilités. « Il faut couper le cordon entre le contrôleur et le contrôlé ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct