lesoirimmo

Migration: les camps de migrants grecs, machines à détruire la santé mentale, selon MSF

Les hotspots sont vite devenus des camps surpeuplés et dangereux, prison à ciel ouvert pour demandeurs d’asile. Le plus connu, Moria, est parti en fumée en septembre 2020, incendié alors qu’il «accueillait» cinq fois sa capacité maximale.
Les hotspots sont vite devenus des camps surpeuplés et dangereux, prison à ciel ouvert pour demandeurs d’asile. Le plus connu, Moria, est parti en fumée en septembre 2020, incendié alors qu’il «accueillait» cinq fois sa capacité maximale. - REUTERS.

Insalubrité totale, enfants suicidaires, femmes vivant dans la peur constante du viol, « sentiment de désespoir des gens, résultat d’une absence de toute forme de contrôle sur leur vie et leur avenir ». Bienvenue à Lesbos, Chios, Samos, îles idylliques de la mer Egée, transformées par l’Union européenne en espaces de (sur)stockage de candidats d’asile.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct