lesoirimmo

Matthias Casse, un titre mondial en forme de chef-d’œuvre

@EPA
@EPA

Deux ans après avoir échoué en finale des Mondiaux de Tokyo face à l’Israélien Muki, Matthias Casse n’a pas laissé filer l’occasion de marquer l’histoire. Jusqu’ici, les judokas belges masculins étaient maudits lorsqu’ils arrivaient à cette ultime étape dans cette compétition – Robert Van de Walle en 1979 et 1981, Johan Laats en 1991, Cédric Taymans en 2001 et Toma Nikiforov en 2017. Aucun d’entre eux n’avait réussi à monter sur la plus haute marche du podium. Seules, deux femmes, Ingrid Berghmans (6 fois) et Gella Vandecaveye (2), y étaient arrivées.

A Budapest, l’Anversois a brisé le sortilège et cette ligne d’or à son brillant palmarès vient s’ajouter à sa victoire à l’Euro 2019, à Minsk, au Masters 2019, à Qingdao, et à son titre de champion du monde junior 2017, à Zagreb.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct