lesoirimmo

Davantage de cancers du sang, mais mieux traités et diagnostiqués

Davantage de cancers du sang, mais mieux traités et diagnostiqués

Le Registre du cancer note dans sa publication une amélioration continue entre 2004 et 2018 de la survie des patients atteints de ces cancers de la moelle osseuse ou des ganglions lymphatiques, principalement des leucémies ou lymphomes. Globalement, sur ces quinze années, le taux de survie à cinq ans est passé de 64 % à 69 % pour toutes les hémopathies malignes. L’amélioration est considérable pour certains sous-types de ces cancers (150 au total ont été identifiés) comme la leucémie lymphoïde aiguë chez les plus de 15 ans, qui fait un bond de 14 %, passant de 40 % à 54 %.

Dans le même temps, l’incidence des nouveaux diagnostics d’hémopathies malignes en Belgique a augmenté, principalement chez les personnes âgées de plus de 70 ans qui représentent la moitié des cas. Si les hémopathies malignes ne correspondent qu’à 3% des de l'ensemble des hémopathies chez les moins de 20 ans, elle représentent près de la moitié des cancers dans cette tranche d'âge.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct