lesoirimmo

Ces jeunes qui préparent le Liban de demain, parfois au prix de sacrifices personnels

Après s’être mobilisés pour porter secours aux victimes de l’explosion du 4 août dans le port de Beyrouth, beaucoup de jeunes Libanais s’engagent maintenant pour réformer le système politique de leur pays.
Après s’être mobilisés pour porter secours aux victimes de l’explosion du 4 août dans le port de Beyrouth, beaucoup de jeunes Libanais s’engagent maintenant pour réformer le système politique de leur pays. - Basecamp

reportage

Le 1er juin 2021, un groupe de sept jeunes gens se présentèrent au vieux bâtiment ottoman abritant le ministère de l’Intérieur, dans le quartier commerçant de Hamra, à Beyrouth-Ouest. Ces quatre garçons et ces trois filles avaient demandé à un avocat et à une équipe de télévision de les accompagner. Ils allaient accomplir une formalité importante mais rare au sein de la jeunesse libanaise : déposer les statuts et enregistrer un nouveau parti politique, au titre de la loi ottomane de 1909, copiée sur la loi française de 1901 sur les associations, et bien sûr maintenue par le mandat français (1920-1943).

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct