lesoirimmo

Décès au commissariat de Bruxelles: la Ligue des Droits Humains et DoucheFlux se constituent partie civile

Dans la foulée du décès, une manifestation avait eu lieu pour lui rendre hommage et pour demander qu’une enquête soit menée.
Dans la foulée du décès, une manifestation avait eu lieu pour lui rendre hommage et pour demander qu’une enquête soit menée. - Photonews

La Ligue des Droits Humains (LDH) et l’association DoucheFlux (qui assure des services de jour à l’intention du public sans-abri) ont fait conjointement savoir qu’elles venaient de se constituer partie civile dans le cadre de l’instruction ouverte au sujet du décès d’Ilyes Abbedou. Ce jeune Algérien, qui vivait en situation irrégulière à Bruxelles, était décédé dans le commissariat de la garde zonale de Polbru – où il avait été emmené suite à un vol de veste –, le 19 janvier dernier. Et cela dans des conditions qui restent à ce jour particulièrement floues. À l’époque et depuis lors, le parquet se contentant d’assurer que l’autopsie n’a pas révélé « d’intervention de tiers ». Dans la foulée, le Soir s’était penché sur les multiples zones d’ombre de son rapport d’incarcération.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct