lesoirimmo

Coronavirus – «La vie devant toi (saison 2), jour 458: la face»

Le masque: très perturbant, la vitesse à laquelle il est tombé. Tant mieux, on n’attendait que ça, et pourtant faut avouer que c’est un tout petit peu le bordel depuis le 9juin.
Le masque: très perturbant, la vitesse à laquelle il est tombé. Tant mieux, on n’attendait que ça, et pourtant faut avouer que c’est un tout petit peu le bordel depuis le 9juin. - Belga.

Cette semaine, il s’est passé un truc incroyable. Avec les premières mesures de déconfinement, on en a vu beaucoup plus que ce qu’on aurait voulu voir.

Le masque, tout d’abord. Très perturbant, la vitesse à laquelle il est tombé. Tant mieux, on n’attendait que ça, et pourtant faut avouer que c’est un tout petit peu le bordel depuis le 9 juin.

Une terrasse au soleil, vendredi soir, sur le toit de la Bibliothèque royale, à Bruxelles. En bas, un monsieur qui comptabilise sur un petit carnet tous les gens qui entrent et qui sortent. En haut, des tables bien espacées, de quatre, sans masque, normal. Ah tiens non, bizarre, la fille au scandaleux décolleté dos nu, là, elle dévoile le côté pile mais pas le côté face.

Il y en a qui se lèvent, qui l’oublient et d’autres qui s’en souviennent à mi-chemin, font demi-tour et retraversent tout pour aller le chercher.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct