lesoirimmo

Environnement: la Flandre aux prises avec une pollution historique massive à Anvers

La société américaine 3M a arrêté de produire du PFOS depuis 2002, mais des traces de son activité historique subsistent encore dans l’environnement, car le produit n’est pas dégradable.
La société américaine 3M a arrêté de produire du PFOS depuis 2002, mais des traces de son activité historique subsistent encore dans l’environnement, car le produit n’est pas dégradable. - Belga

Ce sont des initiales avec lesquelles toute la Flandre est désormais devenue familière. PFOS, comme acide « perfluorooctanesulfonique ». Ledit PFOS coche presque toutes les cases du produit chimique dangereux : nocif par ingestion et inhalation, susceptible de provoquer le cancer et de nuire aux bébés allaités et au fœtus, toxique pour les organismes aquatiques, polluant organique persistant… Il figure à ce titre à l’annexe de la convention de Stockholm sur les polluants organiques persistants et d’une directive européenne sur la qualité de l’eau,. Sa production, mise sur le marché et son utilisation sont interdites. Seulement voilà, des traces de l’activité historique de la société américaine 3M qui a arrêté de produire du PFOS depuis 2002 subsistent encore dans l’environnement. Le produit n’est pas dégradable.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct