lesoirimmo

Opéra: la cruauté de Tosca sublimée à La Monnaie

La soprano grecque Myrtò Papatanasiu incarne à merveille la tragédie de «Tosca».
La soprano grecque Myrtò Papatanasiu incarne à merveille la tragédie de «Tosca». - karl forster.

critique

Peut-être suis-je un incroyant, mais alors un incroyant qui garde la nostalgie de la foi », disait Pier Paolo Pasolini. Cette citation de l’auteur et cinéaste italien, lourde de sens, sert de terreau à Rafael R. Villalobos pour mettre en scène Tosca, œuvre emblématique de Puccini avec laquelle il fait ses débuts à La Monnaie en ce mois de juin.

Selon le metteur en scène espagnol, ces mots, mais aussi le destin de Pasolini, font en effet écho aux thèmes au cœur de Tosca  : la foi bien sûr, et son questionnement qui imprègne la pièce à travers le personnage de Tosca. Le pouvoir et les horreurs qu’il implique aussi, comme le démontre le baron Scarpia.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct