lesoirimmo

Sommet du G7: le «soft power» britannique à l’œuvre

La Reine Elizabeth parmi les leaders du G7, le Premier ministre Boris Johnson sur la plage pour son jogging ou aux côtés de son épouse Carrie: une démonstration du «soft power britannique» post-Brexit.
La Reine Elizabeth parmi les leaders du G7, le Premier ministre Boris Johnson sur la plage pour son jogging ou aux côtés de son épouse Carrie: une démonstration du «soft power britannique» post-Brexit. - Photo News, Reuters, EPA

Récit

Au-delà de l’entente entre les dirigeants des pays industrialisés du G7 sur la lutte contre le coronavirus comme sur le changement climatique, la réunion de Carbis Bay (sud-ouest de l’Angleterre) qui s’est terminée dimanche a mis en exergue l’un des piliers du nouveau paradigme post-Brexit dans lequel le Royaume-Uni excelle : le « soft power ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct