lesoirimmo

Echange d’amabilités Nollet-Bouchez: que dire? Soupir…

Le ton est singulièrement monté, ce week-end, entre Jean-Marc Nollet (à g.) et Georges-Louis Bouchez.
Le ton est singulièrement monté, ce week-end, entre Jean-Marc Nollet (à g.) et Georges-Louis Bouchez. - Photo News

Humeur

Nous nous engageons en faveur d’une tout autre politique. Une politique constructive, de confiance, de respect. (…) Les années précédentes, nous avons vu combien la rudesse et la dureté ont aussi atteint le débat politique. Qu’est ce que cela nous a apporté ? A part plus d’oppositions, plus de polarisation et plus d’incompréhension mutuelle ? » Voilà les mots que prononçait, le 2 octobre 2020, le nouveau Premier ministre Alexander De Croo, devant les députés auxquels il livrait sa déclaration gouvernementale, installant la Vivaldi. Et les parlementaires des sept partis de la majorité, ainsi que les ministres tout juste désignés, y souscrivaient dans l’enthousiasme.

Huit mois plus tard, on se demande parfois où sont passées les bonnes intentions.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct