lesoirimmo

Alexander De Croo à l’Otan: l’Europe a «pris conscience qu’elle doit sortir de l’ombre des Etats-Unis»

BELGIUM NATO SUMMIT
EPA.

A merica is back, se félicite à son tour le Premier ministre belge peu avant le coup d’envoi du sommet de l’Otan, mais cela ne doit pas empêcher les Européens de définir leurs priorités. « Si ce sont les mêmes priorités que celles des Etats-Unis, c’est le plan A : nous sommes clairement plus forts si nous poussons dans le même sens. Mais il nous faut toujours avoir un plan B », déclare Alexander De Croo, lors d’un contact avec quelques journalistes. Le Soir interrogeait le chef du gouvernement sur la possibilité que les Européens soient entraînés, malgré eux, dans la confrontation aux parfums de Guerre froide entre les Etats-Unis et la Chine ou la Russie. Alexander De Croo écarte ce risque, mais il insiste : « Ce qui est important, c’est que l’Europe définisse ses priorités. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct