La commission d’enquête attentats commence par une fausse note

Laurette Onkelinx (PS) n’a pas accepté la liste d’experts. © Didier Lebrun / Photo News
Laurette Onkelinx (PS) n’a pas accepté la liste d’experts. © Didier Lebrun / Photo News

La commission d’enquête sur les attentats du 22 mars commence sur un désaccord entre groupes politiques.

Quatre noms d’experts, qui doivent encadrer les travaux de bout en bout, ont été proposés : Paul Martens (magistrat honoraire à la Cour constitutionnelle), Simon Petermann (expert en radicalisme, ULg), Brice De Ruyver (qui fut le « M. Sécurité » de Guy Verhofstadt) et Cyrille Fijnaut (qui fut expert de la commission sur les tueries du Brabant, KUL).

Le PS a réfuté cette liste. Laurette Onkelinx l’a jugée trop déséquilibrée entre le Nord et le Sud et a surtout déploré que l’un ou l’autre expert soit proche de l’action gouvernementale, donc pas assez indépendant.

Indépendance

On est passé au vote en commission. La majorité a voté pour. Le PS contre. CDH, Ecolo et SP.A se sont abstenus.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct