lesoirimmo

Sommet de l’Otan: Joe Biden rallie les Alliés contre l’expansion de la Chine et les attaques de la Russie

Le président des Etats-Unis Joe Biden (ici avec Jens Stoltenberg, le secrétaire général de l’Otan) a salué «un jour incroyablement productif».
Le président des Etats-Unis Joe Biden (ici avec Jens Stoltenberg, le secrétaire général de l’Otan) a salué «un jour incroyablement productif».

Veni, vidi, vici ? Il est venu, il a vu les Alliés et il a (con)vaincu. Joe Biden peut se rendre en position de force à son face-à-face avec Vladimir Poutine, mercredi, sur les rives du lac Léman. Voilà le président américain armé d’un puissant front commun contre les agissements « agressifs » du maître du Kremlin, qu’il a un jour qualifié de « tueur ». A Genève, chacun fera part de ses « lignes rouges ».

La déclaration adoptée lundi par le sommet de l’Otan dénonce la Russie avec une fermeté inédite, tout en gardant ouverte la porte du dialogue – s’il devait être constructif. Le texte est épais. Long de 79 paragraphes, comme au bilan du sommet pour le moins houleux de 2018 à Bruxelles… avec Donald Trump. « Les relations avec la Russie sont au point le plus bas depuis la fin de la Guerre froide, et ceci est dû aux actions agressives de la Russie », résume le secrétaire général de l’Alliance atlantique Jens Stoltenberg.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct