lesoirimmo
Euro 2020

Euro 2020: l’Espagne n’a pas trouvé la clé

Morata a raté l’immanquable à la 37e. @EPA
Morata a raté l’immanquable à la 37e. @EPA

Avant le match de ce lundi soir à Séville, la dernière confrontation en phase finale d’un grand tournoi remontait au 14 juin… 2008, l’année du premier sacre de la génération dorée de la Roja. Quelques semaines avant la compétition, Sergio Ramos et Zlatan Ibrahimovic avaient encore l’espoir de revivre cette affiche mais le choix de Luis Enrique côté espagnol et la Sorcière côté scandinave ont eu raison de ce petit clin d’œil de l’histoire.

Là n’a pas été le seul parallélisme pour aborder le deuxième duel du groupe E. Confrontés respectivement aux cas positifs de Sergio Busquets (en plus de la frayeur avec le faux positif de Diego Llorente), de Dejan Kulusevski et Mattias Svanberg, Luis Enrique et Janne Andersson ont dû adapter leur schéma de préparation en appelant une ribambelle de réservistes (dont l’Anderlechtois Isaac Kiese-Thelin dans les rangs suédois)… pour finalement maintenir intacte leur liste rendue à l’UEFA.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct