lesoirimmo
Euro 2020

Euro 2020: les supporters, c’est cool

A Budapest, la jauge du public est fixée à 100% de sa capacité, sans obligation de port de du masque.
A Budapest, la jauge du public est fixée à 100% de sa capacité, sans obligation de port de du masque. - AFP.

Qu’est-ce qu’on a ri, en 2016. On ne parle pas des Diables, refroidis en plein vol par la douche galloise. Mais au moins, le stade Pierre Mauroy était plein à craquer. Presque autant que les supporters belges venus en masse, sans masque, sans QR Code, sans certificat, sans résultat de test, faire la « feestje » dans la « fan zone » de Lille. Au lendemain de la veille, on vibrait, au rythme de deux battements par seconde, synchro, avec les petits nouveaux de l’époque, les Islandais. Un « viking clapping », c’est plus facile qu’une Brabançonne, ça fait du bruit. Et des souvenirs. De ceux qui restent à jamais dans la tête d’un bambin qu’on amène pour la première fois au foot. Et comment oublier ces délires bon enfant des Nord-Irlandais ? Ce cycliste parisien à qui ils font rejouer une scène d’E.T ? Les billets de banque glissés par la fenêtre d’une voiture qu’ils venaient d’endommager ? Leur berceuse improvisée pour une mère et son enfant dans le métro ?

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct