lesoirimmo

Le sommet Biden-Poutine vu de Washington: un bras de fer tout sourire et sans grandes illusions

Joe Biden est arrivé mardi après-midi à Genève, confiant et souriant.
Joe Biden est arrivé mardi après-midi à Genève, confiant et souriant. - AFP

Joe Biden est prêt. Plus sans doute qu’il ne l’a jamais été avant de rencontrer une vieille connaissance nommée Vladimir Poutine. Les préparatifs furent longs et méticuleux : deux semaines durant, le 46e président des Etats-Unis s’est entouré de dix « kremlinologues » patentés, afin de réviser ses gammes, envisager tous les cas de figure, même celui, le plus radical, où Joe Biden se trouverait face à un interlocuteur agressif et menaçant. Tous les matins jusqu’au départ pour l’Europe et même en Grande-Bretagne, les rendez-vous du président ont été repoussés à l’après-midi, pour laisser du temps à cet « entraînement » oratoire intensif.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct