lesoirimmo

Affaire Jürgen Conings: un premier rapport qui souligne les fragilités du SGRS

La ministre de la Défense, Ludivine Dedonder (PS).
La ministre de la Défense, Ludivine Dedonder (PS).

Le rapport dactylographié de 35 pages, rédigé en néerlandais, est passé brièvement entre les mains de la ministre de la Défense, Ludivine Dedonder, avant de filer dès lundi au service juridique. Filtré des informations confidentielles qu’il contient, il sera présenté ce mercredi à partir de 10h30 aux députés de la commission de la Défense. Ce rapport, c’est celui de l’inspection interne sur les failles du suivi de Jürgen Conings, le militaire d’extrême droite qui projetait un attentat terroriste.

Si le fugitif est désespérément introuvable depuis un mois, le général-major Peter Devogelaere et son équipe de l’inspection interne ont trouvé quelques réponses aux ratés de son suivi. En particulier par le Service général du renseignement et de la sécurité (SGRS), le service de renseignement militaire.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct