lesoirimmo

La Belgique peut compter sur trente nouveaux diplomates francophones

Sophie Wilmès entend féminiser davantage la diplomatie belge, mais cela ne se fera pas du jour au lendemain.
Sophie Wilmès entend féminiser davantage la diplomatie belge, mais cela ne se fera pas du jour au lendemain. - Belga

Le concours diplomatique 2020/2021 est terminé. Il était réservé cette fois aux francophones afin de rééquilibrer la balance au niveau linguistique trop favorable aux néerlandophones. D’après nos informations recueillies à bonne source, il n’y a pas de nouveau concours prévu pour l’instant. Le précédent remontait à 2018.

Sur les 39 lauréats qui ont réussi toutes les épreuves (24 hommes et 15 femmes), 30 (19 hommes et 11 femmes) ont signé leur contrat avec les Affaires étrangères la semaine dernière. Ils vont rejoindre ce que les diplomates appellent la « carrière ». « Beaucoup de candidates ont abandonné en cours de route », nous confie un diplomate qui a suivi le parcours de près. Sur les 52 % de femmes inscrites au départ (soit 620), il n’en reste donc plus « que » 36,7 %. Bref, pas de quoi pouvoir rééquilibrer suffisamment la balance des genres (lire par ailleurs).

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct