lesoirimmo

C’est du belge: ode à David Van Reybrouck, le livre 4 étoiles de la semaine

L’« Ode au printemps » de David Van Reybrouck : « Une lumière qui gicle lentement. Comment le formuler autrement ? »
L’« Ode au printemps » de David Van Reybrouck : « Une lumière qui gicle lentement. Comment le formuler autrement ? » - Pierre-Yves Thienpont.

David Van Reybrouck fait de la non-fiction littéraire. Il adore cette expression, dit-il : « Mon écriture est à la fois littéraire, journalistique, historiographique et toujours très personnelle. » Il l’a montré avec son gigantesque bouquin Congo, une histoire. On le verra bientôt en français avec une autre enquête historico-journalistique de cette envergure, Revolusi, sous-titré L’Indonésie et la naissance du monde moderne, paru en néerlandais en 2020. Mais aussi dans ses pièces, Mission et Para  ; dans Le Fléau, autour de l’Afrique du Sud et du plagiat de Maeterlinck ; dans ses écrits politiques comme Contre les élections  ; dans Zinc, aussi, sur ce qui fut la ville neutre de Moresnet, un infime territoire coincé entre la Belgique, les Pays-Bas et l’Allemagne.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct