lesoirimmo

Jeux olympiques: un post et puis c’est tout!

Pour des athlètes comme Nafi Thiam, la «règle 40» du CIO limite la possibilité de fidéliser les sponsors. @Jan De Meuleneir/Photo News.
Pour des athlètes comme Nafi Thiam, la «règle 40» du CIO limite la possibilité de fidéliser les sponsors. @Jan De Meuleneir/Photo News.

Un seul post aux termes savamment soupesés, et puis ce sera tout ! Voilà, en forçant à peine le trait, la nouvelle « discipline olympique » à laquelle les athlètes engagés aux prochains Jeux de Tokyo devront s’astreindre pendant la quinzaine japonaise. Difficile à imaginer quand on sait combien les sacro-saints réseaux sociaux ont désormais envahi nos (leurs) vies…

Au cœur de cette tranche de vie courante un rien contrariée, la « règle 40 ». A l’image des 60 autres règles énoncées dans la Charte olympique, celle-ci est pleine de vertus. Et tient presque en une phrase : « (…) Chaque participant aux Jeux olympiques (concurrents, officiels, personnel d’équipe, etc.) (…) “peuvent” permettre que leur personne, leur nom, leur image ou leurs performances sportives soient exploitées à des fins publicitaires ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct